Fribourg-01

Un buzz qui m’a bien fait « rire »

  • 2 mai 2012

Mercredi 2 mai 2012, centre ville de Genève, 7h45 : j’attends le tram, place Cornavin, ligne 15. Il pleut, il fait gris, c’est le milieu de semaine : la journée s’annonce mal, mes cheveux ne ressemblent à rien, j’ai mis des ballerines et je soupire déjà de savoir que mon parapluie va dégouliner sur mes pieds une fois assise dans le tram… Bref, passons.

Je monte dans le tram parmi tant de personnes qui ont apparemment la même vie que moi. Les portes se ferment. Le tram repart.

Soudain, j’entends un rire, puis deux, puis trois, puis un fou rire. Tout le monde le sait, un fou rire, c’est contagieux. Je me fais embarquer malgré moi dans cette ambiance qui se détend petit à petit, à en oublier que je suis dans un tram avec des gens que je ne connais absolument pas et que je ne reverrai jamais.

En grande observatrice que je suis, j’analyse la situation et la réaction des gens. La plupart d’entre eux réagissent comme moi (je ne suis pas si différente au final). D’abord, on entend le rire mais on ne fait pas attention. Le rire se répète, on commence à se demander qui a déjà bu à cette heure-là de la journée… Puis viennent les fous rires, contagieux en plus, puisque plusieurs personnes se mettent à pleurer de rire dans tout le tram. Je vous rappelle qu’il est 8h du matin et qu’il pleut des cordes.

Vous pensez bien que moi j’étais la première à rigoler, même si ma journée n’avait pas forcément bien commencé. Je suis toujours partante pour me marrer de toute façon !

Je catégorise en un instant le type de personnes présentes autour de moi :

- Les curieux qui rigolent tout de suite, peu importe d’où ça vient, rire ça fait du bien quoiqu’il en soit !

- Les semi-intéressés qui regardent en l’air se disant qu’il y a de plus en plus de fous dans ce monde mais qui rigolent quand même parce qu’ils ne contrôlent plus leurs zygomatiques.

- Les pas-du-tout-intéressés qui nous auraient carrément fait une remarque juste parce qu’on rigole. On se détend técolle!

Quelques arrêts plus loin, je sors. Il me semble apercevoir des infirmiers en blouse blanche… Ils ont certainement dû venir récupérer tous les fous, dont moi, qui se trouvaient à bord de ce tram très particulier. Finalement, ce sont des distributeurs déguisés en thérapeute du rire qui attendent les passagers sur le quai et nous donnent une carte avec un énorme sourire et des informations concernant un grand concours qui est organisé sur le site Internet de Fribourg Région ainsi que sur leur page Facebook. On entend alors nous dire « Gagnez vos vacances avec Fribourg Région » ! C’est une prescription médicale !

Je comprends de suite, c’est un buzz de Fribourg Région ! Les gens rigolent encore et sourient en sortant du tram.

Vous le savez, étant fribourgeoise de souche, cette action m’interpelle, pourtant je suis à Genève à ce moment-là.

Le but était d’interpeller les pendulaires de Genève et j’apprends que l’opération se déroule également à Zürich au même moment. Moi les buzz, ca me plait, surtout quand je suis prise au cœur de l’action et que je peux rigoler un bon coup.

Cette action était une jolie manière de mettre en avant que Fribourg n’est peut-être pas la capitale du business en Suisse mais au moins la région est cool! Si un séjour sur terre fribourgeoise permet de retrouver le sourire, j’en connais beaucoup qui en auraient besoin !

Je savais que la mentalité fribourgeoise était différente, on me l’a assez dit dans ma vie : « Tu viens de Fribourg ? Ca se voit ! ». Je n’ai jamais su comment je devais le prendre mais aujourd’hui, je comprends ☺

Fribourg c’est Fun, il y a de beaux endroits à visiter, des magnifiques paysages et des activités touristiques intéressantes. Vu comme ça, j’ai quand même grandi dans une belle région mais quand on y vit, on ne s’en rend pas forcément compte. C’est presque dommage. Je pourrais sûrement rattraper le coup !

Peut-être même que je me laisserai tenter par une petite visite touristique sur ma terre natale un de ces quatre, histoire de la (re)découvrir, sous un autre angle.

A suivre…

Partagez votre avis