Grossesse-01

Cette belle période qu’est la grossesse…

  • 18 avril 2012

Femmes désirant un enfant, ou enceinte, s’abstenir. 

Haaaa les joies de la grossesse… Au début, on veut un enfant, ensuite on le fabrique (jusque là c’est plutôt sympa), ensuite on apprend la bonne nouvelle, on pleure, on rit, on se réjouit et ensuite on vomit…

Vous me direz que c’est un peu léger comme approche? Quand j’y repense, avec le recul, moi je trouve que c’est assez proche de la réalité. Laissez-moi me replonger dans mes 9 mois de grossesse et vous expliquer tout ça. Enfin, pour moi ca a été 8 mois et demi, quel bol! 2 semaines de coups de pieds économisés, je fais partie des chanceuses!

La grossesse est une période merveilleuse (je mens), durant laquelle on se sent belle (je mens toujours) et qui nous donne plein d’avantages (je dis la vérité).

Quand on est enceinte – déjà qu’on subit les nausées, les émotions ingérables et les fringales incessantes – on peut quand même compenser cela par deux trois avantages non négligeables.

  • Les gens vous sourient bêtement dans la rue. Je n’ai jamais eu autant d’amis que lorsque j’étais enceinte.
  • Les gens vous laissent passer devant à la caisse des magasins. Même s’ils ont le caddie plein à craquer et que vous achetez juste une salade (je mens, je n’ai jamais acheté qu’une salade mais des kilos de pâtes et de chocolat).
  • Les gens sont aux petits soins pour vous. On vous aide à prendre ce qui est trop haut ou trop bas.
  • Les gens évitent de vous contrarier. Ce qui est fort intelligent car contrarier une femme enceinte est quand même très risqué pour son intégrité physique.
Les contrariétés, parlons-en. En effet, il y a une quantité de choses que les gens n’osent pas dire à une femme enceinte pour ne pas la contrarier. Ils n’osent pas vous dire:
  • qu’ils s’en foutent des 150 bodies que vous avez achetés à votre futur bébé. De toute façon, c’est tous les mêmes.
  • que vous avez pris beaucoup (trop) de poids.
  • que vous avez tellement de boutons qu’on ne vous reconnait plus.
  • que vous êtes tellement tête en l’air que ça devient insupportable de vous côtoyer.
  • que vous mangez pour deux. Inutile de réserver un restaurant, vous serez ruiné.
  • que vous êtes pénible à vouloir manger tout le temps et à n’importe quelle heure de la journée.

A contrario, voici par contre ce que les gens vous disent mais dont j’ai toujours douté de la véracité et de l’objectivité:

  • « Tu es magnifique! » Oui oui, à 8 mois et demi en mode cachalot échoué on te croit.
  • « Tu verras, c’est magique » ou « c’est que du bonheur ». Oui oui, t’as oublié la phase accouchement et ce qui s’en suit.
  • « Ce que t’as bonne mine! ». Ca fait 32 nuits que je dors pas mais je te crois oui.
  • « Tu verras, la grossesse ça fait de beaux ongles ». Excuse-moi je les ronge depuis toujours donc je peux pas vérifier.
  • « Non non t’as pas pris beaucoup de poids ». T’as les yeux dans le dos ou quoi?
Et puis y a les conseils… Haaaaa les fameux conseils…
  • « Si tu veux un garçon, il faut manger salé. Si tu veux une fille, il faut manger sucré ». Oui oui bien sûr… Si ça marchait, ça se saurait!
  • « Il faut que tu te reposes, tu dois prendre des forces ». Ce conseil m’exaspérait sur le moment. Mais maintenant c’est moi la lourde qui le dis à mes amies enceintes. Pardonnez-moi les filles, mais je vous jure que celui-là est un vrai conseil!
  • « Profitez de vos derniers moments à deux ». Ha ouais et comment? Je peux même pas me bouger pour aller acheter du pain et je vomis toutes les deux heures!
  • « N’oublie pas de boire beaucoup d’eau ». Ha bon? Je pensais m’envoyer une bouteille de Vodka!
  • « Ne mange surtout pas de sushis! ». Oups, trop tard!
  • « Vous devriez vous marier, c’est mieux pour l’enfant ». On t’a demandé ton avis?

Mais finalement, la vérité sur la grossesse, c’est plutôt ça:

  • Vous avez des goûts tellement bizarres qu’on vous prend pour un mutant. En même temps, quand on boit le vinaigre au goulot y a de quoi s’inquiéter…
  • Les odeurs tout à fait anodines pour une être humain en état normal vous insupportent tellement qu’elles déclenchent en vous une multitude de jurons qui sortent d’on ne sait où.
  • Vous connaissez le programme TV de chaque chaîne et ne loupez jamais Toute une histoire et Tellement Vrai.
  • Vous racontez votre vie sur Facebook et actualisez le fameux J-X tous les jours. Comme si les gens allaient oublier que vous étiez enceinte. Vu le nombre de photos que vous allez poster de votre bébé, vos amis ne risquent pas de vous oublier. Au pire, de vous masquer.
  • Votre lit et votre canapé deviennent vos pires ennemis. Forcément, entre insomnies et siestes forcées, ça devient lassant.
  • Vous ne pouvez plus mettre vos chaussettes toutes seules.
  • Vous avez des boutons sur tout le visage et des cernes jusqu’aux oreilles.
  • Tout devient viscéral: on ne prend plus de pincettes pour parler aux gens et on se sent comme un chevalier du zodiac.

Et je ne vous oublie pas, vous Messieurs… :

  • Qui êtes aux petits soins. Même si vous ne comprenez pas l’alien qu’est devenue votre femme
  • Qui allez chercher un bocal de cornichons en pleine nuit (non ce n’est pas un mythe)
  • Qui grossissez avec nous (forcément, avoir un glouton à coté de soit, ça aide pas)
  • Qui enlevez nos bottes et mettez nos chaussettes (plusieurs fois par jours)
  • Qui faites preuve d’une patience exemplaire: « Tu veux manger quoi? » Un plat de pâtes… Non, une salade… Non, plutôt un steak frites… Non pis écoute, je préfère un risotto… etc.

Et puis un jour, le Jour J. Le torrent, la valise, le trajet en voiture qu’on avait imaginé tant de fois, la panique, l’impatience, l’appréhension……………………………………… le bébé, les larmes et un immense bonheur.

Paroles d’une maman qui a détesté être enceinte mais qui aime son fils plus que tout au monde.

Partagez votre avis